Théologie pastorale
P. François-Xavier Henry

Fin :
3 décembre 2021
Durée:
12h
ID:
TP3-RO
CREDIT:
2 ects

Enseignant

François-Xavier HENRY
Licence canonique en Théologie sacramentaire

Adresse

41 Route de Neufchâtel, 76000 Rouen   Voir la carte

1er semestre, 6 séances de 2h, le vendredi de 16h15 à 18h15,
l
es 17/9, 24/9, 15/10, 12/11, 26/11, 3/12.
Cours 12h 2 ECTS, Ref : TP3-RO

OBJECTIF

Ces conférences partent de la genèse de la théologie pastorale pour déboucher sur l’étude de cas concrets. L’objectif est de permettre aux étudiants de croiser les compétences acquises dans les diverses disciplines enseignées à l’IER. Ceci afin d’évaluer les enjeux et les possibilités d’action d’une situation avec la volonté d’une double fidélité : à la réalité de terrain et aux repères qu’offre l’Église catholique.

COMPÉTENCES

  • Dégager des éléments de discernement théoriques et pratiques
  • Nommer et mesurer les enjeux pastoraux liés à l’articulation des connaissances et de la réalité
  • Entrer en dialogue avec les sciences humaines

CONTENU

  1. Théologie « pratique » ou « pastorale » ? Histoire, courants et théories
  2. Acteurs et outils d’une théologie pastorale catholique
  3. Les lieux actuels de la théologie pastorale
  4. Étude de cas

BIBLIOGRAPHIE

  • Adler, Théologie pratique dans l’aire francophone catholique, Revue des Sciences Religieuses, 69/3, 1995, p. 277-295, sp. « 3, Problématique, p. 287-295.
  • Daniel Bourgeois, La pastorale de l’Église, Paris, Cerf, 1999.
  • Joseph Doré, « Théologie et pratique pastorale », dans J. Doré (dir.), Introduction à l’étude de la théologie, t. 2, Paris, Desclée, 1992, p. 575-603.
  • Gilles Routhier, Marcel Viau, Précis de théologie pratique, 2e éd. revue et augmentée, Lumen vitae / Novalis / Éditions de l’Atelier, 2007.
  • Jacques Wersinger, « Une approche de la théologie pastorale », in Esprit et vie, n° 223 – Mai 2010.
  • Christoph Theobald, Le christianisme comme style, t. 1, Paris, Cerf, 2007, cf. introduction.

VALIDATION

Chaque conférence donne lieu à la rédaction d’une brève synthèse suivie d’une appréciation personnelle portant sur trois points : découvertes, intérêt, questions ou difficultés. Ce travail (maximum une page) est rendu avant la conférence suivante.

Une autre possibilité de valider est la rédaction d’un écrit de 4-5 pages portant sur un cas concret remis à l’enseigna à la fin du cycle de conférences.

Ce cours est également disponible en formation professionnelle : plus de détails ici.

TOP