Pensée sociale de l'Église
Gérard VARGAS

Fin :
9 janvier 2023
Durée:
Cours : 22H45 / TD : 10H30
ID:
Cours M2-RO / TD M22-RO
CREDIT:
Cours 4 ects - TD 2 ects

Enseignant

Gérard Vargas
Diplômé en Théologie Morale systématique

1er semestre, cours le lundi de 11h à 12h45
Dates des cours :  26 sept, 03, 10 et 17 oct, 7, 14, 21 et 28 nov, 5 et 12 déc, 9 jan, exam :16 jan
(il manque des cours que le professeur organisera de rattraper avec les inscrits)
Cours, 23 heures, 4 ECTS, Réf : M2-RO

1er semestre, TD le lundi de 14h00 à 14h45, animés par Valérie SORIANO
Dates des TD : 12/9, 26/9, 10/10, 7/11, 21/11, 5/12
TD, 10,5 heures ,
2 ECTS, Réf : M22-RO

PRÉSENTATION :
L’Eglise est « experte en humanité ». Cela signifie que toutes les situations humaines dans lesquelles les hommes et les femmes se trouvent impliquées l’intéresse. C’est là qu’ils peuvent se sanctifier ou au contraire, pécher. C’est pourquoi l’Eglise s’efforce de proposer des lignes de conduites dans la vie de tous les jours afin que nous puissions agir en chrétiens et participer à la construction d’une société plus juste qui ne conduise pas l’homme à pécher. L’ensemble de ces réflexions et propositions ont été réunies dans un corpus qui recueille de nombreux textes et qu’on appelle désormais la Doctrine Sociale de l’Eglise (DSE).

Nous verrons comment celle-ci se présente comme un discours de foi mais aussi une éthique à visée universelle. Nous nous interrogerons sur la façon dont cette pensée sociale a évolué et se présente aujourd’hui face aux défis inédits du XXIe siècle.

OBJECTIFS ET COMPÉTENCES À ACQUÉRIR :
– Se repérer dans le corpus de la doctrine sociale de l’Église.
– Rendre compte du lien entre théologie morale sociale et théologie morale fondamentale.
– Poser ou comprendre un jugement moral sur une situation sociale ou politique 

CONTENU :

  1. Historique : la prise de conscience des liens entre économie, religion et les changements de société.
  2. Un enseignement prophétique au XXIème siècle sur la mondialisation et l’environnement, les encycliques Caritas in Veritate, Laudato Si, Fratelli Tutti.
  3. Les positions de l’Eglise :ce qu’elle dénonce : les excès des systèmes économiques actuels, certaines relations de travail, certaines stratégies d’entreprise, la financiarisation de l’économie, certaines relations internationales, les pratiques consuméristes égoïstes, les nouvelles formes d’esclavage.
  4. Les positions de l’Eglise : ce qu’elle propose, les principes de base. Un appel à une révolution culturelle pour une écologie intégrale.
  5. Conclusion : Peut-on être chrétien dans le monde économique actuel ?

BIBLIOGRAPHIE :
Conférence des évêques de France, Notre bien commun. Connaître la pensée sociale de l’Église pour la mettre en pratique, 2 vol., Ivry, L’Atelier, 2014, 110 p., et 2016, 143 p.
Conseil pontifical « Justice et paix », Compendium de la doctrine sociale de l’Église, Paris, Bayard – Cerf – Fleurus-Mame, 2006, 530 p.
Alain Durand, Pratiquer la justice. Fondements, orientations, questions, Paris, Les Éditions du Cerf, 2009, 319 p.
Étienne Grieu, Une foi qui change le monde, Montrouge, Bayard, 2013, 310 p.
Christian Pian, La pensée sociale de l’Église racontée à ceux qui n’en savent rien, Ivry, Les Éditions de l’Atelier, 2013, 110 p.

VALIDATION : oral

 

TOP